19/01/2012

Courrier des lecteurs

Voici un article que j'ai écrit dans le courrier des lecteurs du 24h, paru aujourd'hui:

Economie Suisse : toujours les mêmes solutions

A propos de l’article «pour s’imposer la Suisse doit innover à tous prix» (24 heures du 13 janvier 2012)

« EconomieSuisse a fait de l’innovation l’une de ses priorités annuelles», mais il est évident que cette association n’en a pas fait au niveau de sa réflexion. J’y vois trois problèmes:

Premièrement, elle s’attache à défendre l’innovation dans des secteurs comme la pharma. Mais en Suisse, ces industries ne représentent que 70’000 personnes. Il y a plein de PME tout autant innovantes, dans les services et dans différentes industries. Nous pouvons aussi regretter au niveau vaudois que les aides publiques ne concernent que des technologies de pointe, certes importantes mais pas les seules à représenter un réel atout pour l’économie et la population

De plus, le rôle dévolu au secteur bancaire n’est pas mentionné, or il est crucial. Malheureusement les banques ne jouent plus leur rôle tant au niveau du crédit que de celui de fonds d’investissement dans des jeunes entreprises. Le système est déréglé!

Enfin, compte tenu de son approche idéologique hostile à l’Etat, EconomieSuisse  est incapable de réfléchir à de véritables soutiens publics pour nos PME et nos commerces.

L’Etat doit, en cas de dysfonctionnements majeurs du financement des PME, jouer un rôle central, et le PDC vaudois propose une série de mesures dynamiques et concrètes pour aider notre tissu économique et favoriser la croissance, comme une aide fiscale sur les investissements et la création d’un fonds public d’investissement pour nos jeunes entreprises à travers la BCV.

Il est temps de proposer réellement des solutions, et non pas de rester dans un débat stérile sur les conditions cadres.

12/01/2012

Une démarche

En travaillant sur les théories de la décision, je suis tombé sur les travaux du politologue C. Lindblom. Il utilise le concept d’incrémentalisme disjoint, je ne vais pas rentrer dans le détail ici, mais il donne un exemple concret d’utilisation de ce concept: une mesure concrète comme l’aide fiscale sur l’investissement va recevoir à la fois l’approbation des dirigeants d’entreprise, car elle va améliorer la rentabilité des investissements, et l’approbation des syndicats, car cette mesure va favoriser l’emploi, sans nécessiter pour autant un accord entre eux sur la politique générale du gouvernement.

Cet exemple est très intéressant, car d’une part cette mesure fait partie du programme du PDC Lausanne pour les prochaines élections au Grand Conseil. Mais aussi, il rentre dans le cadre d’une démarche que le PDC veut instituer, ne pas être du côté du patronat ou des syndicats, mais proposer des actions qui vont favoriser l’intérêt général.

Je suis intiment convaincu que la démarche de dépassement des polarisations gauche-droite est la seule acceptable aujourd’hui. Il faut aussi dépasser ce clivage patronat (notamment de PME, commerces) et salariés, et comprendre que les dysfonctionnements et les conflits viennent plutôt d’un capitalisme financier débridé, cherchant une pure maximisation des profits.

10:40 Publié dans Politique | Tags : programme pdc | Lien permanent | Commentaires (0)

09/01/2012

Retour de vacances

Une année extrêmement passionnante commence, et je suis heureux de la partager avec vous sur ce nouveau blog!

Les vacances furent plus ou moins studieuses, avec tout de même une semaine à la montagne!

Mais il y a eu tout de même: la préparation du programme économique pour le PDC Lausanne, la lecture de l’excellent livre de Tony Judt Contre le vide moral - sur lequel j’y reviendrai prochainement, et la préparation de mes cours.

Samedi nous avons eu une séance du comité du PDC Lausanne, où j’ai eu l’honneur d’être élu vice-président, puis une après-midi de «formation» des candidats pour le Grand Conseil.

La présentation de la liste se fera tout prochainement, je ne veux pas anticiper ceci, mais juste dire que nous avons de la chance avec des candidats de différents horizons, de différents âges, spécialisés sur différentes thématiques! nous allons faire une très belle campagne, j’en suis convaincu! Dès samedi, nous tenons un stand à la Palud!