05/09/2014

Les défauts du système actuel des caisses maladies

Voici un courrier des lecteurs, très court, paru aujourd'hui dans le 24H, que j'ai signé:

Les défauts du système actuel

"En tant qu’économiste, je considère qu’aujourd’hui le système actuel présente 4 défauts majeurs
Tout d’abord une opacité complète des coûts. Une caisse publique apporterait plus de transparence.
Aujourd’hui les caisses maladie font une chasse aux bons risques. Il ne fait pas bon d’être âgé et en mauvaise santé dans ce système. La caisse publique mettrait fin à ce procédé.
Aussi, nous payons pour gonfler des réserves non utilisées, il s’agit avec une caisse publique de diminuer celles-ci.
Et finalement ces dizaines de caisses maladie engendrent des coûts énormes notamment administratifs, d’informatique et de marketing complètement inutiles. Je pense qu’avec une obligation de s’assurer il s’agit de coûts superflus, et une caisse publique produirait une économie de de plusieurs centaines de millions de francs.
Voilà 4 excellentes raisons de voter oui à la caisse unique!"
 

Commentaires

@Monsieur Donzé désolée mais mon assurance me donne entièrement satisfaction j'ai pu en juger lors des soins assurés par un personnel et des médecins de premier choix pour mon mari
Surtout qu'il était le premier patient à pouvoir offrir à la médecine l'occasion de se pencher sur une maladie dont on meurt et pour laquelle jamais aucune intervention chirurgicale n'avait été tentée
On sait qu'après ce genre d'expérience tous les assureurs de la planète vont venir vous harceler pour encore mieux compliquer une existence qui est comme pour tout un chacun compliquée et ce de plus en plus
Alors autant conserver ce qui fonctionne bien et n'en point changer c'est comme dans un couple tout n'est pas et n'a jamais été parfait mais rester jusqu'au bout consolidera l'esprit et l'âme
On sait aussi que très souvent on échangera un borgne contre un aveugle alors autant cultiver le conservatisme qualité première de nos ainés
C'est mon avis personnel mais que d'autres restés seuls ont aussi compris !
Et comme j'ai déjà voté sans voiture et handicapée légère ,je ne me soigne plus de puis longtemps ,les soignant étant le plus souvent les cordonniers les plus mal chaussés
Ce qui permettra à d'autres de profiter de se faire soigner à ma place .Oui je sais on peut rêver mais quand on a toujours vécu entourée de blouses blanches le nombrilisme est la seule culture laissée en jachère )rire
Je sais aussi par expérience que prendre des médics pour suivre le tempo du monde du travail se retournera contre vous dès le cap de la 60taine passé et là on laisse enfin la nature reprendre ses droits,mais c'est mon chemin de vie personnel et qui n'engage personne d'autre à m'imiter , je vous rassure
Car avec l'âge une fois l'esprit libéré des contraintes de la vie professionnelles,les bobos qui s'étaient tu grâce aux médics reviendront mais avec plus d'acuité pour mieux vous empoisonner l'existence
-et tous ceux ayant eut droit aux millions d'unité du célèbre Com.bio-tique auront eut la chance ou la malchance de devoir avaler toute la gammes des anti-bio-tics que les pharmas inventèrent par la suite !
Très belle journée pour Vous et merci pour Votre Blog

Écrit par : lovsmeralda | 05/09/2014

La caisse unique n'apportera rien de plus, c'est une illusion de croire que cela va changer les rapports patients - médecins - assurance.

Il faut juste se rappeler qu'avec la LAMal, on aurait dû - d'abord - voir les primes prendre l'ascenseur puis, par le jeu de la concurrence, les voir baisser ...

Votre prime a-t-elle baissé ?

La réponse est non et Mme Lovsmeralda a entièrement raison dans son commentaire.

En réalité, on a été berné par de belles paroles enchanteresses ...

Écrit par : ML | 06/09/2014

Qui a raison, qui a tort ? Les détracteurs de la caisse unique ou ses défenseurs ?

L'assurance CSS ou Chrétienne Sociale Suisse nous fait toucher la réponse du doigt. Cette nouvelle affaire entre cette assurance et l'état de Vaud portant sur 2 à 3 millions est symptomatique!
Un État en mauvais état s'est laissé berner pendant plusieurs années. De plus, l’arnaque n’est découverte que grâce à un autre État, celui de Genève. Dès lors, cet État sera-t-il capable de gérer correctement une assurance?... Et une assurance qui trompe l'État est-elle digne d'assurer les clients citoyens de ce même État?
En l’état, une seule chose est certaine : quoi que l'électeur décide, il se fera avoir jusqu’au trognon! (C'est dit ainsi pour rester poli), Que ce soit avec une caisse unique ou non, c'est l’assuré qui trimballera une gueule de bois carabinée. Les primes sont et resteront des «coups de fusil» ou même des coups de mitraillettes, puisque les coûts sont et resteront à plusieurs centaines de «balles».
Et si à l'anniversaire des 100 ans de sa boîte (en août de cette année), Jodok Wyer, Président du Conseil d’Administration du Groupe CSS, dit continuer de voir la cohésion sociale comme la tâche centrale de la CSS, il est devient évident pour chacun que le fric n'est en rien le moteur de son business... Attention ! Ceux qui prennent cette dernière phrase au premier degré, ceux qui croient à de telles sornettes, sont de vrais gnollus... Et cette maladie n'est ni remboursée par la LAMAL, ni par une complémentaire!... Mais ceux qui pensent que la Caisse Unique résoudra les vrais problèmes sont également des malades.
Il ne nous reste qu’à déterminer laquelle des maladies est la moins grave !... Mais malades nous resterons !... Sans malades plus besoin d’aucune caisse !

Écrit par : Père Siffleur | 07/09/2014

@ Père siffleur : vous avez raison, le canton de Vaud s'est fait avoir comme un débutant ... pas très sérieux pour son Président qui veut avoir raison dans la caisse unique à laquelle je ne crois pas du tout.

Écrit par : ML | 07/09/2014

Les commentaires sont fermés.