10/03/2015

Candidat au conseil national

Je suis candidat à la candidature sur la liste PDC au conseil national. Voici le texte envoyé à la direction du parti, expliquant les raisons de mon engagement.

Chers amis,

Après mûres réflexions, j’ai décidé de me porter candidat à une place sur la liste PDC pour le Conseil national, et ceci pour plusieurs raisons:

Tout d’abord il est important que les candidats de cette liste PDC représentent différentes régions, et Lausanne, en tant que capitale vaudoise, doit avoir plusieurs candidats, étant donné qu’une partie importante de la population vaudoise y habite; il est donc important de ramener le plus de suffrages à notre liste et à notre candidat tête de liste au conseil national, Claude Béglé.

Après la votation de dimanche 8 mars, il est de plus en plus vital pour défendre nos idées de transformer notre parti en force populaire. C’est aussi sur le terrain que nous arriverons à faire passer nos idées. Pendant longtemps, nous avons été un parti gestionnaire, responsable, capable de compromis. Aujourd’hui, avec la polarisation du jeu politique tel qu’on la connaît actuellement, il est important que le PDC travaille la proximité, et je veux être un des acteurs de ce changement. 

Notre liste doit comprendre un éventail large de convictions politiques, mais bien entendu avec comme socle commune qui sont nos valeurs de PDC. Je veux représenter, avec d’autres bien entendu, cette aile urbaine, réformiste au niveau social-économique, progressiste au niveau sociétal. 

Nous devons rester le parti de l’équilibre, d’un centre fort, qui ose des initiatives de changement, dans la défense de la classe moyenne et de la famille. C’est grâce à un travail avec nos adversaires de dimanche, que nous arriverons, et c’est un combat aussi que je veux mener avec vous.

Et bien entendu, il est important que le candidat à la Municipalité de Lausanne soit présent dans cette élection, pour démarrer ce dialogue avec les lausannois, mais aussi pour mieux comprendre les besoins de la population de l’ensemble du canton, pour travailler cette relation ville-campagne, ce vivre ensemble qui nous est cher.

Les commentaires sont fermés.