11/09/2015

Chronique du Grand Conseil - 8 septembre 2015

3ème semaine au Grand Conseil. 

Cette semaine cela fera trois semaines que je suis député. Mais surtout j’ai participé à ma première commission, qui traite d’un postulat de Nicolas Rochat et d’une initiative de Julien Eggenberger, sur les fermetures de bureaux de poste. Etant donné ce qui se passe dans les commissions relève de la confidentialité, je ne peux pas révéler les débats qui ont eu lieu. Par contre, je me rends compte de la réalité à laquelle font face de nombreuses communes, avec la fermeture des bureaux de poste, de cette perte de proximité irremplaçable pour de nombreux citoyens. 

Il s’agit, à mon avis, de se battre pour un service public à vocation universelle, et de donner un réel pouvoir aux communes et au Canton dans les décisions prises par la Poste dans sa réorganisation et dans sa recherche de rentabilité à tout prix. 

Vous me verrez défenseur de l’économie lorsqu’on recherche à diminuer la concurrence, au détriment du consommateur. Par contre, lorsque nous avons un service public avec une mission essentielle, il s’agit de préserver celle-ci à travers des bureaux de poste couvrant notre territoire. La Poste est un service public, c’est donc aux politiques de décider des objectifs de celle-ci.

 

Nous passons en séance plénière et divers points sont abordés; une interpellation de Valérie Induni retient particulièrement mon attention, elle concerne les révélations de Swissleaks, et son utilisation par le Canton dans le cadre de la recherche de fraude fiscale par des suisses qui auraient eu un compte auprès de la HSBC. Les débats sont vifs, des belles passes d’arme entre, notamment, les socialistes et le PLR et l’UDC unis sur ce thème. Nous nous trouvons devant un dilemme: utiliser des données provenant d’un vol à la base, mais de l’autre côté un certain nombre de contribuables ont fraudé le fisc, et clairement il s’agit aussi d’un vol. Des personnes vivant sur le sol suisse ne paient pas l’intégralité de leur impôt, par soustraction d’impôt ou par l’usage de faux, et du coup les contribuables honnêtes paient pour eux aussi. N’oublions pas que payer ses impôts est un devoir fondamental, car ils assurent un bon enseignement, des infrastructures, une police efficace, etc. A mon avis, et rapidement dit, j’estime que ces données sont aujourd’hui du domaine public, et que s’en priver serait dommage: c’est pourquoi je vote pour que l’Etat s’en saisisse pour analyse et traitement. Malheureusement à une courte majorité cette détermination n’est pas votée.

 

L’après-midi nous avons le plaisir et l’honneur d’assister à Avenches à une réception organisée en l’honneur de Madame Roxanne Meyer Keller, nouvelle Présidente du Grand Conseil vaudois. Nous assistons à des concerts, des beaux discours, notamment celui du Président du Conseil d’Etat, qui, par quelques piques à la fois contre l’UDC et son propre parti, ravit l’assistance. Nous finissons par une démonstration des Milices vaudoises. Je suis vraiment dans le bain vaudois là!  

Les commentaires sont fermés.